Influenza Aviaire

Les oiseaux de mer victimes de la grippe aviaire

En vous baladant sur la plage, il se peut que vous trouviez ces jours-ci des oiseaux de mer qui vous paraissent malades, ou des oiseaux morts (notamment des goélands).
l y a actuellement une suspicion d'influenza aviaire sur ces oiseaux, et le risque de transmission de la maladie à d'autres animaux (par ingestion par exemple) n'est pas nul. 
> L'Office français de la Biodiversité recommande de ne pas les toucher et de ne pas s'en approcher. Si vous promenez votre chien, éloignez-le. 
> Quant aux oiseaux malades, l'OFB insiste sur l'importance de ne pas les ramener chez vous afin de les soigner. 
> Seuls les services compétents doivent relever les dépouilles, qui seront ensuite autopsiées. 
> Pour effectuer un signalement, merci de contacter l'Office français de la Biodiversité par mail à l'adresse sd44@ofb.gouv.fr.

 

Éleveurs et détenteurs d'oiseaux

En raison de la confirmation d'infection à l'Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) sur plusieurs cadavres d'oiseux sauvages trouvés sur notre littoral , la préfecture de Loire-Atlantique a pris un arrêté de Zone de Contrôle Temporaire (ZCT), dont l'objectif est de repérer au plus vite un éventuel passage du virus depuis la faune sauvage vers les élevages avicoles. Vous pouvez lire l'arrêté ici.

Vous trouverez ici et une information qui reprend les les mesures de protection à mettre en œuvre par les éleveurs et les détenteurs d'oiseaux d'agrément ou de volailles, et notamment les démarches à effectuer si vous êtes détenteur d'oiseaux ou de volailles élevés en extérieur. Vous pouvez aussi consulter ce document qui répertorie les contacts utiles, notamment si vous êtes éleveur.
> Si vous souhaitez signaler un oiseau mort dans un élevage ou une basse-cour, contacter la DDPP par mail à l'adresse ddpp-sv-spa@loire-atlantique.gouv.fr ou au 02 40 08 87 09.

- Mesures de biosécurité pour les basses-cours

Photo d'illustration : Manfredrichter / Pixabay