Saint-Michel-Chef-Chef se nommait jadis Saint-Michel du Chevecier et dépendait du Duché de Retz. Jean de Malestroit nommé évêque de Nantes en 1419, acquit de Gilles de Retz cette paroisse. En consultant les archives municipales et les registres paroissiaux, on constate que diverses orthographes interviennent selon les époques. Ces changements sont dus semble-t-il à des prononciations différentes et aux transcriptions fantaisistes des scribes. Du XIe au XVIe siècle, on peut relever : Chevecier, Chevechier, Chevescier, Chevescher, Cheveché, etc.

Ces appellations se transforment avec l’introduction de la lettre F et nous voyons alors apparaître Chevechef et Chef-cier.

De 1630 à 1673, Chevechef sera d’usage courant. Chefchef ou Chef-Chef apparaîtra ensuite.

Le 16 nivôse an II (1792), pour satisfaire à un décret de la convention qui ordonne aux communes de changer leurs noms respectifs s’ils rappellent les souvenirs de la royauté, de la féodalité et de la superstition, le Conseil décide de s’en tenir au seul nom de Chef-Chef. Puis, le premier pluviôse an II (1793), il est décidé de nommer la commune : Les Sablons. Enfin, le 12 brumaire an IV (1794), le Conseil municipal décide, à la demande des concitoyens, de reprendre le nom de Saint-Michel-Chef-Chef.